Physio veg aout 2016

Note moyenne : Publié par ThomJoris le 29 novembre 2016

Quiz similaires

Question 1
Lorsque l’eau rentre dans une cellule, on peut toujours en conclure :

1. qu’elle descend un gradient de potentiel hydrique.
2. qu’elle descend un gradient de potentiel osmotique.
3. A la fois 1 et 2.
4. Ni 1, ni 2.
Question 2
La lignification du xylème permet :

1. de résister aux forces de succion développées par la transpiration.
2. de limiter le phénomène de cavitation.
3. A la fois 1 et 2.
4. Ni 1, ni 2.
Question 3
Lorsque la température augmente dans l’atmosphère et dans la feuille :

1. l’humidité relative diminue dans les espaces intercellulaires du mésophylle.
2. le potentiel hydrique de l’eau diminue dans la phase vapeur à l’intérieur de la feuille.
3. le gradient de concentration de vapeur d’eau entre l’intérieur et l’extérieur de la feuille augmente.
4. Aucune des propositions ci-dessus.
Question 4
Les particules de sol formant le complexe argilo-humique :

1. fixent les cations de façon réversible.
2. immobilisent les anions de façon irréversible.
3. libèrent des protons nécessaires à la mobilité des cations.
4. Aucune des propositions ci-dessus.
Question 5
Les champignons mycorhizateurs :

1. sont indispensables à la croissance végétale.
2. augmentent la croissance végétale en toutes conditions.
3. augmentent la croissance végétale dans certaines conditions seulement d’apports nutritifs à la plante.
4. Aucune des propositions ci-dessus.
Question 6
On peut conclure que la diffusion d’un soluté à travers une membrane emprunte un transporteur, quand :

1. la vitesse de diffusion n’est pas une fonction linéaire de la concentration extérieure en soluté.
2. un potentiel de membrane est nécessaire à la diffusion.
3. A la fois 1 et 2.
4. Ni 1, ni 2.
Question 7
Les pompes à protons ATPasiques ont entre autres fonctions physiologiques :

1. d’acidifier la vacuole et l’apoplasme.
2. de participer au chargement du saccharose dans la cellule compagne du phloème.
3. A la fois 1 et 2.
4. Ni 1, ni 2.
Question 8
Les feuilles possèdent une variété de pigments, qui permet de :

1. récolter des photons de différentes longueurs d’onde en vue d’un travail photochimique.
2. capter une diversité de photons tout en dissipant un excès d’énergie lumineuse, notamment par voie thermique.
3. A la fois 1 et 2.
4. Ni 1, ni 2.
Question 9
On peut dire que la coopération de deux photosystèmes distincts dans le chloroplaste des plantes supérieures :

1. permet de hisser un électron d’un bas niveau d’énergie sur la molécule d’eau jusqu’à un haut niveau d’énergie sur la molécule de NADPH.
2. empêche tout transport cyclique d’électrons dans les thylakoïdes, permettant la production de NADPH.
3. est une condition nécessaire à la fabrication d’ATP dans les thylakoïdes.
4. Aucune des propositions ci-dessus.
Question 10
Les quinones sont des composés qui permettent de déplacer :

1. des électrons dans les membranes biologiques.
2. des protons dans les membranes biologiques.
3. A la fois 1 et 2.
4. Ni 1, ni 2.
Question 11
On dit que le cycle de Calvin-Benson est couplé à la photochimie du thylakoïde parce que :

1. le cycle apporte l’énergie nécessaire à cette photochimie.
2. la photochimie apporte l’énergie nécessaire à la réalisation du cycle.
3. certaines enzymes travaillent tant dans le cycle de Calvin-Benson que dans la photochimie du thylakoïde.
4. Aucune des propositions ci-dessus.
Question 12
On peut considérer que la molécule suivante est un produit de l’assimilation du carbone dans le chloroplaste :

1. le saccharose.
2. l’amidon.
3. le glucose.
4. Aucune des propositions ci-dessus.
Question 13
On peut parler de régulation post-traductionnelle du métabolisme dans le cas des phénomènes suivants :

1. la stimulation par la lumière de la transcription de certains gènes intervenant dans la photosynthèse.
2. la réduction chimique de ponts disulfure dans des enzymes du cycle de Calvin- Benson à la lumière.
3. l’augmentation de l’oxygénation du ribulose-1,5-biphosphate par l’enzyme Rubisco lors d’une élévation de température.
4. Aucune des propositions ci-dessus.
Question 14
Les plantes réalisant une photosynthèse en C4 tendent à avoir une performance photosynthétique supérieure à celle des plantes en C3 lorsque :

1. la température augmente et la concentration en CO2 de l’atmosphère diminue.
2. la témpérature diminue et la concentration en CO2 de l’atmosphère augmente.
3. la température augmente et la concentration en CO2 de l’atmosphère augmente.
4. Aucune des propositions ci-dessus.
Question 15
Le déplacement du saccharose des feuilles sources aux organes puits consomme de l’énergie :

1. lors du chargement du phloème par la voie apoplasmique.
2. lors du déplacement par flux de masse dans les tubes criblés du phloème.
3. A la fois 1 et 2 .
4. Ni 1, ni 2.
Question 16
On peut dire que l’ATP stocke de l’énergie chimique parce que :

1. son hydrolyse augmente l’entropie du système.
2. considérant la réaction d’hydrolyse, le rapport d’action des masses dans les conditions physiologiques est inférieur à la constante d’équilibre.
3. considérant la réaction d’hydrolyse, le rapport d’action des masses dans les conditions physiologiques est supérieur à la constante d’équilibre.
4. Aucune des propositions ci-dessus.
Question 17
La fermentation alcoolique permet de :

1. poursuivre la production glycolytique d’ATP.
2. poursuivre la production mitochondriale d’ATP.
3. consommer les sucres pour éviter leur accumulation et ses effets osmotiques.
4. Aucune de propositions ci-dessus.
Question 18
Les huiles, ou triglycérides, accumulées par certaines graines permettent d’accumuler du carbone et de l’énergie :

1. sous une forme osmotiquement neutre.
2. sous une forme déplaçable de cellule à cellule.
3. A la fois 1 et 2.
4. Ni 1, ni 2.
Question 19
Une plante d’Arum maculatum est capable de chauffer les tissus de son inflorescence parce que :

1. elle respire des triglycérides sans récupération d’énergie chimique.
2. elle découple l’oxydation du NADH mitochondrial d’une production mitochondriale d’ATP.
3. A la fois 1 et 2.
4. Ni 1, ni 2.
Question 20
Dans le contrôle de la floraison, une plante dite « de jours courts » est une plante qui fleurit lorsque :

1. la photopériode tombe en dessous de 12 heures de lumière par jour.
2. le jour est suffisamment court, la longueur de la nuit étant sans importance significative.
3. la nuit est suffisamment longue, la longueur du jour étant sans importance significative.
4. Aucune des propositions ci-dessus.

Infos sur ce quiz

Auteur : ThomJoris
Difficulté : Facile
Tags : physiologie, vegetale, g...(suite)
Parties jouées :
PartagerFavorisSignaler
Intégrer ce quiz sur votre site

Le classement

Score moyen des joueurs : %

1.Manubisxxx100 %
2.Ellechtr100 %
3.livreph100 %
4.24101997l100 %
5.valery22100 %
6.nickel100 %
7.Louna145100 %
8.lululilou100 %
9.trezagfdsq100 %
10.SophieJM100 %

Ils y ont joué

soukaina_soukaina0 %
BIOLOGIE0 %
bayan0 %
aziz19620 %
maxki0 %
BarbosaNaomi5 %
PingPong92.5 %
alizesellier2.5 %
Gembled40 %
OxmoPuccino20 %

Communauté

Suivez-nous sur Facebook pour rester informé des derniers bons quiz !

Plus de quizz !

2.3333
Catégorie : Football
3.6667
Catégorie : Cinéma SF

Commentaires

    L'auteur a désactivé l'ajout de commentaires sur cette page.